Quid ?

 

Au 2ème siècle avant JC dans l’ancienne Rome, Damnatio ad bestias était la punition ou les condamnés étaient jetés en pâture devant les bêtes sauvages afin d’ être dévorés vivant.

Un symbole et une métaphore très forte, car nous aussi, nous qui vivons dans des sociétés modernes, sommes confrontés aux bêtes chaque jour. Nous vivons tous avec des griffes qui planent au dessus de nos têtes. Nos propres démons ainsi que ceux des autres.

Car depuis toujours, la différence a été méprisée par la majorité. Et même de nos jours, ceux qui élèvent leurs voix pour dire qu’ils pensent différemment sont considérés comme des « Sorcières modernes » . Les hommes sont les bêtes les plus impitoyables.

Mais nous avons le choix. Nous pouvons être impuissant, avalé et dévoré, ou bien nous lever et combattre. Car comme dans toutes légendes, et dans celles que nous créons aujourd’hui, il y en aura qui resteront et seront appelées Histoire.

Notre arme est notre musique. Une musique qui mélange l’instinct, la peur et le mépris à l’encontre des vautours et des hyènes qui suivent nos traces. Une musique qui nous donne la force de les combattre. Une musique qui a le pouvoir de transformer la bête dans l’être humain, la dernière ombre de la défense.

Nous sommes des chasseurs qui chassent vos rêves dans leurs filets.

Nous sommes les gardiens des bêtes.

Nous sommes votre prémonition de consciences enterrée.

Nous sommes AD BESTIAS !

 

1 Comment

Répondre à Alain Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Protected by WP Anti Spam